Réuni en session ordinaire lundi au siège du parti à Lomé, le bureau politique du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) a conformément aux textes du parti, désigné Agbéyomé Messan Kodjo, comme candidat du MPDD à la prochaine élection présidentielle de 2020.

Le bureau politique du MPDD explique que le choix du président national du parti comme candidat au prochain scrutin présidentiel a été fait conformément aux dispositions statutaires de cette formation politique relatives à l’investiture du candidat à la présidence de la République, et après analyse des enjeux inhérents à la situation politique du Togo.

Une décision qui, selon le bureau, a été prise suite au rapport du Secrétaire National aux structures décentralisées et à la volonté exprimée par les responsables des fédérations et sections du MPDD de voir le président national du MPDD se porter candidat à l’élection présidentielle de 2020.

« Après analyse des enjeux inhérents à la situation politique de notre pays ; le bureau politique du MPDD décide : Monsieur Agbéyomé Messan KODJO, président national du MPDD, est désigné comme candidat du MPDD à la prochaine élection présidentielle de 2020 », indique le communiqué sanctionnant ladite réunion.

Néanmoins, la décision du bureau politique du MPDD devra être entérinée lors d’un congrès d’investiture annoncé pour les 22 et 23 novembre 2019 à Lomé, souligne le communiqué.

Rappelons qu’Agbéyomé Messan Kodjo avait déjà pris part à l’élection présidentielle de 2010 au Togo. Il a été directeur commercial de la SONACOM de 1985 à 1988 avant d’être ministre à deux reprises en s’occupant en premier lieu de la jeunesse, des sports et de la Culture, puis de l’administration territoriale et de la Sécurité. Il a eu à diriger le port autonome de Lomé pendant plus de six ans à partir de 1996. Lors des élections législatives de mars 1999, il a été élu à l’Assemblée nationale en tant que candidat du RPT dans la troisième circonscription de la préfecture de Yoto. Il était le seul candidat et avait obtenu 100% des suffrages. Après l’élection, il a été élu président de l’Assemblée nationale en juin 1999. Après un peu plus d’un an à ce poste, le président Eyadéma a nommé Kodjo Agbéyomé au poste de Premier ministre le 29 août 2000.

C’est donc fort de ses expériences politiques qu’il se présente à nouveau, à l’élection présidentielle de 2020 qui s’annonce à grands pas.

La candidature de Kodjo Agbéyomé vient s’ajouter  à celle d’autres acteurs de l’opposition notamment le Dr Kodjovi Aubin Thon du mouvement NOVI, Gerry Taama du NET, Kpodar Gamessou (candidat indépendant), Jean-Pierre Fabre de l’ANC.

Timothée KATALE

Laisser un commentaire