Les natifs du grand-Ogou ont répondu présent à l’apothéose de la 46ème édition de la fête de l’igname ce samedi 03 août 2019 à Atakpamé. Communément appelée “Odon-Itsu”, cette fête traditionnelle se déroule chaque année un peu après la récolte des nouvelles ignames. Et pour cette année, le thème ayant réuni les fils et filles du milieu est « Ensemble pour la promotion culturelle et le développement du grand Ogou ».

Cette tradition concerne essentiellement 3 préfectures à savoir celles de l’Ogou, d’Anié et de l’Est-Mono, et célèbre les prémisses de l’igname qui est la principale culture du milieu, le premier samedi du mois d’août.

Toute la semaine est consacrée à la fête, avec des chants et danses au clair de lune qui rassemblent toutes les classes d’âge pendant plusieurs nuits. Puis le vendredi qui est le jour consacré aux esprits tutélaires, il y a des cérémonies rituelles qui consistent en gros à offrir d’abord des plats à base d’igname aux esprits et aux ancêtres dont on considère que ce sont eux qui ont béni le sol et permis de bonnes récoltes.

Durant la période qui sépare les récoltes de cette fête, la consommation de la nouvelle igname est interdite et on n’en trouve pas sur les étals des marchés. C’est donc après la fête que ce commerce peut démarrer officiellement.

La cérémonie s’est déroulée en présence des autorités gouvernementales, des députés ainsi que des cadres de la localité.

Prenant la parole au nom des chefs traditionnels, Ahossou Tchrakassi Gbéwa II a souligné l’importance de cette fête qui symbolise la force, la cohésion et l’unité. Il a par ailleurs invité les fils et filles du grand Ogou à mettre à profit ces moments de retrouvailles pour réfléchir sur les questions de développement des trois préfectures.

Laisser un commentaire