Le Lundi 27 Août dernier, les Ministres de l’économie et des finances, du ministre des mines et de l’énergie et du ministre du commerce et de la promotion du secteur privé, par communiqué signé conjointement, ont annoncé l’augmentation des prix des produits pétroliers à la pompe au Togo. Dans un communiqué rendu public hier 28 Août, la  Ligue des Consommateurs du Togo (LCT) « s’indigne contre cette augmentation inique et injustifiée qui vient plonger  davantage la situation économique déjà  précaire de la majorité des Togolais ».

Dans son communiqué,  la LCT a dénoncé l’attitude du gouvernement qui à chaque fois  « manque de sincérité dans la structure des prix ne reposant sur aucune vérité des prix  tels qu’il a l’habitude de le prôner ». Car, a justifié la Ligue, jusqu’à présent, la structure des prix regorge « des faux frais et loin de toutes réalités techniques ».

La LCT s’est interrogée sur la  réelle volonté politique du chef de l’Etat qui a promis aux Togolais de faire de son mandat actuel celui « social ».

Elle a fait observer que cette augmentation est « inopportune » et  a invité le gouvernement à revenir rapidement sur les prix d’avant augmentation, voire si possible revoir ces derniers à « la baisse ».

« Cette augmentation qui frise la provocation  pour la majorité des Togolais, qui, difficilement arrivent à joindre les deux bouts; ne saurait être maintenue et appliquée », a indiqué la LCT.

« C’est pourquoi, la LCT invite une fois encore le gouvernement Togolais à revenir  rapidement sur sa décision d’augmentation contenue dans le communiqué du 27 Août 2018 car cette augmentation vient porter un coup dur au vécu quotidien qui devient de plus en plus insupportable pour les Togolais. Elle invite les autorités en charge des contrôles pour la contrebande (Boudè) à mettre fin à ça dans les localités non servis par les stations-services », a-t-elle souligné.

Pour finir, la Ligue des Consommateurs au Togo, dans son communiqué signé par son Président, Emmanuel Sogadji, a  invité  les consommateurs à « rester mobilisés » en vue de répondre aux appels  qu’elle compte lancer  dans les jours à venir pour amener le gouvernement à la raison si ce dernier s’obstine à ne pas revenir sur les anciens prix.

Ayi A.

Laisser un commentaire