Le Togo peut désormais être fier de son cinéma qui se positionne petit à petit dans le concert des Nations, il vient de remporter pour la troisième fois en quatre ans le grand prix Kodjo Ebouclé au festival Clap Ivoire à Abidjan grâce au documentaire l’or…dur de Anita AFATCHAO.

 

Apres Joël TCHEDRE avec le documentaire Nana Benz, les reines du textile africain en 2014 et Maxime TCHINCOUN en 2016 avec Rhum’heur, c’est la jeune réalisatrice Anita AFATCHAO qui vient de remporter le grand prix Kodjo Ebouclé au festival clap Ivoire, édition 2018  à Abidjan grâce à son film documentaire l’or…dure qui parle de la problématique des déchets plastiques dans l’environnement et leur recyclage comme approche de solution.

A son arrivée sur sa terre natale, Anita se dit fière d’avoir porté haut le drapeau togolais et  reconnaissante envers tous ceux qui l’ont aidé spécialement Joël TCHEDRE, le responsable du « les films du siècle » et producteur dudit documentaire.

Le Sénégal part avec le premier prix fiction et la meilleure interprétation masculine, la Cote d’Ivoire, le deuxième prix fiction, le premier prix documentaire et le prix de la  meilleure image et  du meilleur son, le Niger, le deuxième prix documentaire et le prix de l’intégration africaine, la Gambie quant à elle repart avec la meilleure interprétation féminine.

Notons que Clap Ivoire est un  festival cinématographique dédié aux jeunes réalisateurs de la zone UEMOA et CEDEAO et concerne que les courts métrages.

Estelle KOUDJONOU

Laisser un commentaire