Le forum organisé dans le cadre de la 8ème  édition de la foire Adjafi était à son deuxième et dernier jour ce jeudi 29 août avec au menu des débats, les questions relatives à la sécurité sociale des jeunes entreprises. Les présentations et discussions ont permis à l’assistance de cerner la valeur, le rôle et les composantes de la protection sociale.

La communication de la journée a porté sur le thème « Rôle de la sécurité sociale dans la dynamique de développement des entreprises de jeunes » et a été animée par le directeur du département Affiliation et Recouvrement de l’Institut National d’Assurance Maladie (INAM), WINGA Dissaliba. Il a expliqué à l’assistance les notions de “risques sociaux” et de “sécurité sociale”, avant de présenter les organismes de sécurité sociale au Togo, ainsi que le rôle de la sécurité sociale dans le développement des entreprises de jeunes.

Selon M. WINGA, aucun développement économique n’est soutenable sans le développement social. Il a expliqué que lorsque la sécurité sociale est mise en œuvre et pratiquée, elle favorise un accroissement quantitative et qualitative des forces productives humaines (ressources humaines), une transformation des structures de production avec une évolution des comportements individuels et collectifs et permet également une élévation du niveau de satisfaction des besoins.

« Lorsque les jeunes chefs d’entreprises créent leur entreprise, ils doivent mettre en avant, l’esprit de prévoyance. Une prévoyance pour se prévenir contre un certain nombre de vulnérabilités que nous appelons les risques sociaux (maladies, accidents, handicaps, etc), pour que lorsque ces vulnérabilités atteignent leurs ressources humaines, l’entreprise ne prenne pas un coup et que leurs activités ne cessent pas. Cela permet de traiter et de prendre en charge à temps le travailleur qui pourra reprendre rapidement son travail au bénéfice de l’entreprise », a conseillé le directeur WINGA.

Un panel sur le thème « le système de sécurité sociale au Togo, gérer les risques et promouvoir la croissance des entreprises jeunes » a été entretenu par cinq (5) panelistes représentant leurs différentes institutions, notamment l’INAM, la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT), le Cadre National de Concrétisation de la Mutualité au Togo (CNCMUT) et SAHAM Assurance.

Leurs différentes interventions, ainsi que les questions de l’assistance ont permis d’édifier le public sur les prestations de la sécurité sociale et son impact réel dans le développement socio-économique des jeunes entreprises.

Ils ont invité tous les chefs d’entreprises jeunes à souscrire à une protection sociale, pour leur-propre sécurité, celle de leur famille et de leurs ressources humaines.

Akouavi G. DAGONA (Stagiaire)

Laisser un commentaire