Les députés de la commission des finances et du développement économique de l’Assemblée nationale ont entamé ce jeudi, une session de formation de deux jours sur l’analyse du budget et finances publiques sensibles aux enfants.

L’objectif de cette session de renforcement de capacités est de favoriser un plaidoyer en faveur d’une allocation plus conséquente du budget de l’Etat en faveur des secteurs sociaux et des enfants.

Il s’agira de doter les parlementaires de compétences et connaissances nécessaires pour non seulement identifier les dépenses sociales dans les projets du budget de l’Etat, mais aussi d’identifier les dépenses sensibles aux enfants, et de pouvoir réaliser des analyses et appréciations au sujet de l’allocation des dépenses sensibles aux enfants et autres secteurs sociaux.

La formation permettra par ailleurs à  ces députés d’assurer un suivi du budget de l’Etat en lien avec la protection de l’enfant, et d’assurer le plaidoyer budgétaire en faveur des secteurs sociaux.

« Nous avons organisé un atelier sur la budgétisation sensible à la problématique de l’enfance et surtout à la protection de l’enfant. C’est un atelier sur deux jours qui nous permet d’avoir des éléments essentiels pour pouvoir apprécier le budget par rapport à la prise en compte de la problématique de l’enfance dans le budget », a indiqué l’honorable Mawussi Djossou Semodji, président de la commission des finances et du développement économique.

La formation est organisée en partenariat avec l’UNICEF Togo et le Centre Autonome d’Etudes et de Renforcement des Capacités pour le Développement au Togo (CADERDT).

Laisser un commentaire