Les chefs et leurs notables des cantons, villages et quartiers de la préfecture d’Agou ont suivi une séance de sensibilisation et de formation ce vendredi sur leurs rôles et responsabilités dans le cadre du déroulement des opérations de recensement électoral et aussi sur la culture de la paix et la cohésion sociale.

La responsabilité de ces chefs se résume à l’accueil des agents recenseurs, à la mobilisation de la population et à l’identification des personnes.

La préfète d’Agou madame Blewoussi Ablavi AMOUZOU a rappelé aux chefs traditionnels que le recensement n’est pas une affaire de parti politique, mais plutôt un acte civique et citoyen pour témoigner et confirmer son appartenance à la nation Togolaise. Avant de préciser que les anciennes cartes électorales ne sont plus valables.

Le président des chefs traditionnels de la préfecture d’Agou Togbui PEBI, chef canton d’Agou-Nyogbo, a exhorté ses collègues chefs à organiser des  séances de sensibilisation pour mobiliser leur population au moment opportun et surtout à réserver un bon accueil aux agents recenseurs pour la réussite de cette opération dans la préfecture d’Agou.

Cette rencontre de sensibilisation est une initiative du conseil préfectoral des chefs traditionnels avec l’appui de la préfète d’Agou. Les opérations de recensement  vont se dérouler du 1er au 08 octobre  prochain  à Agou.

Laisser un commentaire