A 24 heures du vote général, les forces de l’ordre, de sécurité et de défense ont voté par anticipation dans les 201 bureaux de vote retenus à cet effet sur les 8498 sur l’ensemble du territoire national. Pour constater le bon déroulement des opérations, le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), le Pr. Kodjona Kadanga a visité certains centres de vote de la ville de Lomé.

Que ce soit au complexe scolaire catholique de la Salle à Cacavéli ou dans les écoles primaires publiques du camp Général Gnassingbé Eyadéma et de la Gendarmerie, militaires, gendarmes, policiers, sapeurs pompiers et autres agents des forces de sécurité, sont sortis massivement pour voter. Un satisfecit pour le Pr. Kadanga « Le sentiment du travail accompli, certes, parce que les préparatifs ont commencé il y’a très longtemps, avec l’accompagnement de la CEDEAO qui a mis à la disposition de la CENI, des experts électoraux et des auditeurs du fichier électoral. Avec ces derniers, nous avons pu sortir un fichier électoral définitif qui a été certifié par les auditeurs de la CEDEAO.

Aujourd’hui, c’est le vote par anticipation des forces de l’ordre et de sécurité et tout se déroule normalement. Le 20, c’est le vote général et tout est mis en œuvre pour que tout puisse se tenir dans les bonnes conditions. Au plan sécuritaire la FOSE a été formée pour garantir la sécurité et la circulation des personnes qui iront accomplir leur devoir. Au plan matériel, tout est en place », a précisé le Pr. Kadanga. Il a, par ailleurs, invité les populations à ne pas se fier aux informations erronées qui circulent sur les réseaux sociaux et qui malheureusement sont de nature à les empêcher d’accomplir leurs devoirs civiques « Il faudrait faire attention aux réseaux sociaux qui sont malheureusement dans leur rôle de désinformation », a averti le Pr. Kadanga. Tout est donc fin prêt, selon le président de la CENI, pour le bon déroulement du vote général du 20 décembre.

Laisser un commentaire