Devant les membres de la Cour constitutionnelle, le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé a prêté serment ce dimanche 03 Mai à la présidence de la République à Lomé, pour un nouveau mandat de cinq (05) ans à la tête du pays.

Faure Gnassingbé (réélu pour un 4è mandat à l’issue de la présidentielle du 22 février dernier avec 70,78 % des voix), a juré dans sa prestation de serment, de remplir fidèlement et loyalement la charge liée à sa haute fonction suivant les termes prévus à l’article 64 de la Constitution togolaise :

« Devant Dieu et devant le peuple togolais, seul détenteur de la souveraineté populaire, Nous Faure Essozimna Gnassingbé, élu Président de la République, conformément aux lois de la République, jurons solennellement : de respecter et de défendre la Constitution que le Peuple togolais s’est librement donnée, de remplir loyalement les hautes fonctions que la Nation nous a confiées, de ne nous laisser guider que par l’intérêt général et le respect des droits de la personne humaine, de consacrer toutes nos forces à la promotion du développement, du bien commun, de la paix et de l’unité nationale, de préserver l’intégrité du territoire national, de nous conduire en tout, en fidèle et loyal serviteur du peuple ».

La cérémonie a été également marquée par une longue intervention du président de la Cour Constitutionnelle, la remise au président Faure Gnassingbé du drapeau national par les Forces armées togolaises (FAT) en sa nouvelle qualité du chef des armées, et les civilités de la Cour constitutionnelle au Président réélu.

Le président de la Cour, Aboudou Assouma a dans son intervention vanté les mérites du président réélu avant de lui souhaiter plein succès pour son nouveau mandat où beaucoup de défis sont encore à relever notamment sur les plans politique, économique et social.

La Rédaction

Laisser un commentaire