« Notre quartier, notre développement », c’est le nouveau projet lancé ce samedi  10 août par l’association Génération Impact-Togo.  Plusieurs activités  seront mises en œuvre par ce projet dont l’objectif principal est d’amener la population du quartier Kélégougan et plus particulièrement les jeunes, à s’intéresser et à contribuer au développement de leur localité.

Pour le président de l’association, Alexandre AKLA, il est temps que des actions concrètes soient posées pour le développement et ce, par la population elle-même. Celle-ci ne doit plus attendre les  autorités publiques, mais doit plutôt se donner et travailler pour le développement de la communauté. « Nous-mêmes nous devons être les acteurs du changement », a-t-il déclaré.

Ainsi à travers ce projet et ses différentes activités, l’association Génération Impact-Togo, basée dans le quartier de Kélégougan à Lomé, entend d’abord sensibiliser toute la jeunesse, sur les valeurs civiques et citoyennes et ensuite  les amener à s’engager pour un développement inclusif et durable dudit quartier.

Formation sur l’entrepreneuriat et le leadership des jeunes, opération de salubrité publique, sensibilisation sur les effets néfastes des drogues, plaidoyers à l’endroit des autorités locales pour la construction des centres communautaires, des latrines publiques, des centres médico-sociaux dans le quartier de Kélegougan sont les principales activités qui seront menées dans le cadre du projet.

Il sera également organisé un tournoi de football dénommé “Trophée meilleur Citoyen” qui se tiendra les 25 août et 1er septembre prochains. L’initiative qui est à sa deuxième édition, se veut un important moyen de sensibilisation des jeunes sur les différentes thématiques liées au développement du quartier Kélégougan, notamment l’engagement citoyen, les problèmes d’insécurité, les problème de consommation de drogue, le vivre ensemble, etc…

L’association Génération Impact-Togo a été créée en mars 2019, par les jeunes du quartier de Kélégougan, animées par l’ambition de construire eux-mêmes  le développement de leur localité et d’en faire un quartier modèle au Togo. L’association se veut donc « un bras valide derrière les autorités locales, pour mobiliser la jeunesse à participer au développement communautaire ».

Akouavi G. DAGONA (Stagiaire)

Laisser un commentaire