Le processus ayant conduit au scrutin présidentiel du 22 février au Togo s’est déroulé dans la paix et conformément à la loi électorale en vigueur au Togo. C’est l’une des conclusions de la mission d’observation électorale de la CEDEAO présentées ce lundi à Lomé sur la base d’une appréciation de tout le processus électoral.

Cette élection présidentielle qui constitue selon la mission, une étape cruciale dans la consolidation de la paix et la promotion de la démocratie au Togo, a été rendue possible grâce à la détermination du peuple togolais et de tous acteurs.

La mission de la CEDEAO a dans ce sens félicité le peuple togolais et le gouvernement pour les dispositions prises pour la tenue de cette élection.

Elle a particulièrement salué la patience et le civisme dont les électeurs ont fait preuve au cours du scrutin. La CEDEAO a par ailleurs encouragé les électeurs à maintenir leur « comportement exemplaire » jusqu’à ce que les résultats définitifs ne soient proclamés par les autorités compétentes. Elle les exhorte également à garder ce sens élevé de responsabilité et à préserver les valeurs de tolérance et de paix.

La mission a en outre lancé un appel à tous les candidats qui étaient en lice pour l’élection présidentielle à respecter les résultats issus des urnes et proclamés par les institutions et organes chargés des élections. Elle les exhorte par ailleurs à recourir, en cas de besoin, aux voies légales pour le règlement de tout contentieux électoral.

La Commission de la CEDEAO, par le biais du bureau du représentant permanent au Togo, a annoncé qu’elle observera les développements postélectoraux jusqu’à la proclamation définitive des résultats.

Il faut souligner que cette mission d’observation électorale dirigée par Ernest Bai Koroma, ancien président de la République de la Sierra Leone, s’inscrit dans la poursuite des efforts de la CEDEAO pour accompagner le peuple togolais dans la consolidation de la démocratie.

Laisser un commentaire