A l’issue de leur cinquante-quatrième session ordinaire tenue ce samedi 22 décembre 2018 à Abuja au Nigeria, les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se sont félicités de la tenue effective « des élections législatives libres et transparentes » le 20 décembre 2018 au Togo. Des élections qui, selon les dirigeants ouest-africains, « se sont déroulées dans des conditions de paix et de sécurité » conformément à la Feuille de route adoptée le 31 juillet 2018 à Lomé.

Ces conclusions font suite à l’examen du rapport présenté par les Facilitateurs du dialogue politique inter-togolais, les Présidents ghanéen Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO, et guinéen Alpha CONDE tous deux félicités pour leurs efforts déployés en faveur de la mise en œuvre de la Feuille de route par les parties prenantes au dialogue inter-togolais.

Dans le communiqué final ayant sanctionné les travaux, les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont par ailleurs regretté la décision prise par la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition (C14) de ne pas participer aux élections législatives malgré les efforts considérables déployés par les Facilitateurs pour favoriser des élections inclusives avec une participation équitable de tous les acteurs à la Commission électorale nationale électorale indépendante (CENI).

« La Conférence prend acte des informations fournies par le Gouvernement togolais concernant le projet de réforme constitutionnelle et se félicite de son engagement résolu à assurer l’adoption rapide des réformes constitutionnelles, en privilégiant la voie parlementaire pour leur mise en œuvre diligente », peut-on également lire dans le communiqué qui encourage le Gouvernement Togolais à renforcer les mesures d’apaisement et de confiance entre tous les acteurs politiques en vue de décrisper davantage  le climat sociopolitique.

Il faut souligner que cette 54ème session s’est tenue sous la présidence de M. Muhammadu BUHARI, Président de la République Fédérale du Nigeria et Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’institution sous régionale.

Plusieurs autres sujets d’intérêt sous régional notamment la situation politique dans la région, la Task-force présidentielle sur le Schéma de libéralisation des échanges commerciaux de l’organisation régionale et les questions relatives à la monnaie unique communautaire et aux infrastructures ont été également abordés par les Chefs d’Etat au cours des travaux auxquels a participé le Président togolais Faure Gnassingbé.

Laisser un commentaire