Attendus à Lomé ce lundi 17 septembre,les experts de la CEDEAO ont manqué au rendez-vous et la CENI,s’active pour les préparatifs des trois prochaines élections et compte sur l’appui de la CEDEAO de par la présence de ces experts.

La CENI a tenu à son siège une séance de travail ce lundi 17 septembre. En attendant la rencontre avec les experts de la CEDEAO, les membres de la CENI se sont rencontrés pour faire le point sur les activités réalisées et celles en perspective.
Le président a rappelé que la composition du bureau de la CENI qui est opérationnelle quand bien même que les places sont restées inoccupées. “Les quatre places sont restées inoccupées puisque l’opposition regroupée dans la C14,n’étant pas venue prendre ses places. Mais le quorum est atteint avec les 9 places occupées sur les 13 comme l’a dit le code électoral,donc la CENI a commencé ses activités avec l’élaboration du règlement intérieur” a-t-il affirmé.
Selon le président de la CENI le professeur Kadanga,le chronogramme des activités a été adopté en janvier passé et portait sur les législatives, les locales et le référendum. Mais au vu des évènements qui ont animé la vie sociopolitique du pays,ce chronogramme s’est vu actualisé.
La CENI s’active pour la préparation des échéances électorales à venir. Dès le début du mois d’octobre,les recensements commenceront pour permettre la révision du fichier électoral. Les locales et le référendum auront lieu le 16 décembre avant les législatives le 20 du même mois.
Il est à rappeler que les experts seront à Lomé dès demain pour appuyer la CENI dans l’organisation des élections. Des experts électoraux et un auditeur du fichier électoral sont attendus à Lomé dans les jours à venir.

Laisser un commentaire