Une cérémonie marquant la fin de la formation du stage d’initiation d’intervention spécialisée des éléments de la douane togolaise s’est déroulée, au champ de tir du 1er Bataillon d’Intervention Rapide (1er BIR), à Agoènyivé, à Lomé. Les éléments formés constituent l’Unité Spécialisée d’Intervention Douanière (USID) au Groupe d’Intervention Léger Anti Terroriste (GILAT). Désormais, ils ont les outils nécessaires pour accomplir efficacement leurs missions et venir à bout des grands bandits qu’ils rencontreraient dans l’exercice de leur travail.

Ce stage, organisé dans le cadre du renforcement des capacités opérationnelles des douanes togolaises, a démarré, le 25 novembre 2018, avec trente sept (37) stagiaires. Trente trois (33) des (37) éléments ont pu tenir jusqu’à la fin hier avec succès. Ceux-ci, ont prouvé leur maîtrise des enseignements reçus au cours de la cérémonie, par des démonstrations pratiques, bien réussies, nourries d’applaudissements et de compliments. Pendant leur formation, ils ont reçu des enseignements sur différents modules relatifs au combat en localité, à la protection VIP, à l’escorte de convoi, à la maîtrise avec ou sans arme de l’adversaire, à la tactique d’intervention en véhicule et à l’instruction sur le tir de combat et de précision. Ceci, va leur permettre de « Lutter contre les contrebandes et trafics interdits qui pourraient venir saper l’économie de notre pays » a souligné le représentant du chef d’Etat Major des Forces Armées Togolaises (FAT), Col. Monigbeni Mongorgou, commandant de la 1ère Région militaire. Car, en effet, la sécurité se dégrade et l’actualité s’en fait l’écho jour après jours. Cette dégradation selon lui, s’est accélérée ces derniers temps, avec l’éruption d’un terrorisme endogène déstructurant dans les pays africains. De plus des illicites se multiplient, mettant en danger la vie des agents de sécurité. Pour faire face à une telle situation sécuritaire, « il est donc très important de mieux se connaître et de mieux s’entrainer », a-t-il justifié. Le Col. Mongorgou a exhorté, à cet effet, les stagiaires à plus d’exercices de pratiques ainsi qu’à la rigueur, gage de réussite dans le travail.

Le commissaire de l’Office Togolais des Recettes (OTR) M. Kodjo Adédzé, a exprimé sa gratitude à la haute hiérarchie militaire, pour sa franche collaboration et son soutien au renforcement de capacités opérationnelles des éléments des douanes togolaises. Selon lui, si ces acquis sont bien maîtrisés vont, leur permettre d’être aguerris et aptes pour protéger l’économie togolaise.

Le commandant Somiyéabalo Tchamiè du Groupe d’Intervention Léger Anti Terroriste (GILAT), a remercié le personnel d’encadrement pour son engagement et son dévouement dont il a fait preuve durant la période de formation. « Vous avez été durement éprouvés durant 9 semaines sur le plan physique, intellectuel et moral. Vous avez la connaissance nécessaire des techniques et tactiques d’intervention pour accomplir avec succès votre travail », a-t-il fait savoir.

Avec Togo presse

Laisser un commentaire