Un atelier de formation en faveur des hommes et femmes de médias, organisé par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) s’est ouvert ce 13 octobre à Notsè et va durer trois (3) jours.

C’est à Notsè, une localité située à 94 km environ au nord de Lomé dans la région des plateaux que s’est ouvert ce lundi 13 octobre 2019 un séminaire de formation et de sensibilisation des professionnels de médias sur le thème : ” Médias: prévention des conflits et violences et protection des Droits de l’Homme et de l’enfant ” organisé par la HAAC avec l’appui du Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD) et du Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF).
Cette formation qui regroupe une centaine de professionnels de la presse publique et privée venus des régions maritime et des plateaux vise à donner plus d’outils à ces derniers pour l’exercice de leur fonction, les amener à contribuer à la prévention des conflits et à la préservation de la paix sociale. “Ce n’est un secret pour personne que les médias jouent un rôle très important dans le processus de prise de conscience, d’éducation et de formation des populations qu’elles soient du milieu rural ou urbain. Il apparaît donc nécessaire que les professionnels des médias soient invités dans cette mission de maintien de paix surtout qu’il s’agit de préserver les conflits en communauté, d’empêcher en l’occurrence les actes de violence dans la société quelque soit la période. La construction de conscience citoyenne pour la protection et la promotion des Droits de l’Homme et surtout des Droits des enfants ne saurait être possible aujourd’hui sans les médias. Il sera donc question au cours du séminaire d’appeler les professionnels des médias au respect scrupuleux des règles déontologiques de leur métier” a déclaré M.Willybrond Telou Pitalounani, le président de la HAAC.
Pour M.Ambroise KLEVOR, conseiller technique du ministre de la communication, représentant ce dernier, “ce séminaire constitue une opportunité supplémentaire pour sensibiliser les journalistes sur le rôle qu’ils peuvent ou qu’ils doivent jouer en faveur de la paix et de la protection des Droits de l’ Homme et les inciter à accomplir leur fonction de manière professionnelle dans le respect de la déontologie et de l’éthique journalistique”.
“Nous accompagnons la HAAC parce que le rôle de la presse est un rôle extrêmement important. Ça peut aller dans le bon sens comme ça peut aller dans le mauvais sens. Cette formation devrait permettre aux professionnels des médias de bénéficier de plus de capacités, de plus d’informations et de plus d’outils qui vous permettront de jouer votre partition. Nous savons tous que l’extrémisme violent est aux portes de l’Afrique de l’ouest ” a expliqué M.Mactar Fall, l’adjoint au représentant résident du PNUD au Togo.
Ce séminaire verra l’examen et l’adoption d’une charte des médias pour la prévention des conflits et violence et la protection des Droits de l’Homme. Elle sera signée par toutes les organisations professionnelles de la presse au cours d’une cérémonie solennelle à Lomé.
Le séminaire prend fin le 17 octobre à Notsè mais se poursuivra dans la partie septentrionale du pays pour le compte des régions centrale, de la Kara et savanes.

Estelle Koudjonou

Laisser un commentaire