L’Assemblée nationale a voté ce lundi, la levée de l’immunité parlementaire du député Gabriel Agbéyomé Kodjo, président du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPPD).

Agbéyomé Kodjo est en effet accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat, de troubles aggravés à l’ordre public, et de diffusion de fausses nouvelles.

Avec la levée de son immunité parlementaire, le candidat de dynamique de Mgr Kpodzro pourrait être désormais poursuivi en justice pour répondre aux accusations portées contre lui. La demande de levée d’immunité parlementaire avait été en effet  introduite à l’Assemblée nationale par le Procureur de la République, puis plus tard par le Procureur général.

Ce même lundi, les députés ont procédé à l’examen et au vote de la requête du Procureur général près la Cour Suprême. Par ce vote, le procureur  général est autorisé à entamer d’éventuelles poursuites judiciaires contre Gabriel Agbéyomé Kodjo en sa qualité d’ancien président de l’assemblée nationale.

Sous menace de poursuite judiciaire, le candidat arrivé en deuxième position suite à la présidentielle du 22 février dernier, continu de contester les résultats du scrutin et de réclamer sa victoire.

Laisser un commentaire