Tout est bien qui finit bien, la première édition de la Journée Nationale de l’Ingénieur(JNI) a mis la clé sous le paillasson ce samedi dans une ambiance de grands jours, une soirée gala. L’ingénierie composée de trois branches principales à savoir le génie électrique ,le génie civil et le génie mécanique était sous les projecteurs les vendredi et samedi derniers pour la célébration de la première édition de la Journée Nationale de l’Ingénieur placée sous le thème « L’Ingénieur dans le développement du Togo ».

Les points saillants de cette édition sont les expositions, des conférences débats, des ateliers qui ont conduit à des recommandations entre autres la demande à l’Etat de faire confiance aux ingénieurs togolais en leur attribuant les travaux pour les voir à l’œuvre, l’évitement par les demandeurs de travaux des solutions pauvres pour garantir la sécurité des populations et la qualité des réalisations, l’amélioration des formations qui doivent prendre en compte plusieurs aspects rendant encore plus professionnels les apprenants.

« Nous sommes heureux d’être parvenus à cette étape-là. Beaucoup reste à faire,nous espérons que la synergie qui a été mise en place va conduire à atteindre des objectifs dont nous avons mesuré l’ampleur mais qui ne nous découragent pas puisque c’est réalisable. Il y aura forcément une prochaine édition et elle va être au cours de l’année 2019 que nous allons aborder mais avant cette deuxième édition là nous allons avoir beaucoup d’autres rencontres parce que nous avons vu les problématiques, nous n’avons pas du temps à perdre donc nous devons aller rapidement et vers les  recherches de solutions à ces problématiques-là » a laissé entendre M. BAGNY Marius, le Président du Comité d’organisation de la JNI.

Quatre (4) prix ont été décernés pour cette édition à savoir le prix aux ingénieurs génie civil, le prix aux ingénieurs génie électrique, le prix aux ingénieurs génie mécanique, le prix aux femmes ingénieures et un prix spécial pour l’engagement de M. BAGNY Marius, Président du Comité d’organisation.

Vivement, l’effectivité de la création de l’Ordre National des Ingénieurs du Togo pour l’organisation du domaine et la démonstration du savoir-faire du génie togolais.

Estelle KOUDJONOU

Laisser un commentaire