Les travaux de la deuxième réunion du Comité de suivi des recommandations de la CEDEAO ont démarré ce dimanche à l’hôtel du 2 février à Lomé. Les responsables de la Commission de la CEDEAO et les émissaires des facilitateurs vont encore une fois échanger avec les protagonistes de la crise notamment le pouvoir et la coalition des 14 partis de l’opposition au sujet de la mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO pour une sortie de crise au Togo. 

 Du côté de la coalition on note entre autres la présence de la coordinatrice Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, le chef de file de l’opposition Jean Pierre Fabre, le Président du CAR Me Yaovi Agboyibo, le leader de l’UDS-Togo,  Antoine Foly.

Le pouvoir est représenté par certains cadres du parti UNIR au rang desquels le Président des sages Unir,  Charles Kondi Agba,  les ministres Gilbert  Bawara,  Payadowa Boukpessi,  Damehame Yark et Pius Agbetomey.

Selon le Président  de la Commission  de la CEDEAO Jean Claude Kassi Brou,  les travaux vont essentiellement porter sur les mesures d’apaisement,  le renforcement du processus électoral à savoir le fonctionnement de la CENI dans une approche inclusive, et le chronogramme des activités inscrites sur la feuille de route.

Les experts électoraux recrutés par l’institution sous régionale seront également présentés aux différents acteurs.

A l’ouverture des travaux,  Jean Claude Kassi Brou avait à ses côtés, le Ministre de la sécurité du Ghana,  Albert Kan-Dapaah représentant le président ghanéen, et le ministre Tibou Kamara de l’industrie et des PME de la Guinée,  représentant le Président Alpha Condé.

La fin des travaux sera sanctionnée par un communiqué.

Il faut rappeler qu’à l’issue de la première réunion tenue les 10 et 11 Septembre derniers, l’opposition avait manifesté sa déception compte tenu du fait que le Comité de suivi n’a pas tranché sur la question relative aux activités actuelles de la CENI,  institution toujours boudée par les leaders de la coalition de l’opposition.

David S.

 

 

 

 

Laisser un commentaire