Au Togo, les actions pour le climat se multiplient aussi bien du côté du gouvernement qu’au niveau de la société civile. Dans le but d’accompagner ces actions, la délégation de l’Union Européenne (UE) avec l’appui des ambassades de France et d’Allemagne au Togo a initié la semaine de diplomatie climatique. L’édition 2019 de cette manifestation qui se déroule toute cette semaine à Lomé est placée sous le thème « La jeunesse, sa participation à l’action » et met l’accent sur le rôle et la responsabilité des tous, mais surtout de la jeunesse dans la préservation de l’environnement.

A l’occasion de cette semaine de la diplomatie climatique qui prendra fin le 27 septembre prochain, les ambassadeurs de France et d’Allemagne respectivement Marc Vizy et Matthias Veltin, et le représentant du chef de la délégation de l’UE, Bruno HANSES ont réitéré leur soutien aux initiatives pour la lutte contre les changements climatiques au Togo.

« Le thème est tout à fait justifié parce que ces derniers mois, nous avons surtout la jeunesse qui se mobilise partout dans le monde pour demander à leur gouvernement de prendre des mesures contre le changement climatique. Nous avons voulu cette semaine pour démontrer que l’Union Européenne ensemble avec ses Etats membres, veut jouer le rôle d’avant-garde pour la lutte contre le changement climatique au Togo », a déclaré Bruno HANSES.

Les trois diplomates ont saisi l’occasion pour féliciter le Togo pour son engagement. « Bien que petit pollueur, le Togo reste une grande victime car vulnérables aux changements climatiques. Le Togo n’est pas pourtant du reste dans son engagement et sa détermination », a déclaré Marc Vizy. Il a salué l’adoption du Plan National de Développement (PND 2018-2022), dont « les deux premiers axes stratégiques donnent une place non négligeable aux énergies propres et respectueuses de l’environnement », a-t-il précisé.

Le Programme d’Appui à la Lutte contre les Changements Climatiques (PALCC), le projet WACA (pour la lutte contre l’érosion côtière) et le projet CIZO (pour l’électrification rurale) sont entre autres initiatives entreprises par le gouvernement togolais et soutenues par l’UE pour la lutte contre les changements climatiques.

Ces efforts sont bien louables, mais doivent être plus renforcés et ce par le concours de tous les citoyens. A cet effet, Bruno HANSES, a expliqué que la semaine de la diplomatie climatique 2019 attend informer, sensibiliser et mobiliser la société civile, surtout les jeunes et aussi les responsables politiques à agir.

La semaine sera marquée par des présentations de projets, des expositions, un spectacle et des conférences sur divers thèmes, dont la « Gestion des déchets ».

Akouavi G. DAGONA (Stagiaire)

Laisser un commentaire