Dans une lettre en date de ce 19 juin adressée au Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), les candidats indépendants de la liste « La voix des sans voix » dénoncent une « mauvaise organisation » des élections municipales du 30 juin prochain. Ces candidats demandent aux autorités togolaises de veiller à garantir le minimum de conditions aux acteurs en course pour ces élections, pour une construction efficace de la démocratie à la base.

« (…) Nous constatons que votre institution peine à mettre à la disposition des principaux acteurs des documents et des informations nécessaires pour la réussite des actions sur le terrain. Pour preuve, après une semaine du lancement de la campagne, ni le spécimen du bulletin de vote, ni les bureaux de vote par commune ne sont disponibles ; pire, plus d’un document de découpage électoral  ne cesse de circuler sur les réseaux sociaux », font savoir les candidats de la liste « LA VOIX DES SANS VOIX ».

Ils ont notamment fait cas des quartiers Kelegougan, Attiegou ,Wuiti et Nukafu, dont la place reste imprécise sur la cartographie des communes, selon eux.

« LA VOIX DES SANS VOIX » se dit contre « un processus bâclé » des élections et convie les autorités à « améliorer la fête citoyenne qu’est le scrutin local ».

Akouavi Dagona (stagiaire)

 

Laisser un commentaire