C’est une information qui a surpris plus d’un et qui a fait le tour des réseaux sociaux. L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) de l’ancien chef de file de l’opposition Jean Pierre Fabre, a décidé de quitter lui aussi, la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition au moment même où ce regroupement de partis tente par tous les moyens de relancer la lutte pour l’alternance politique au Togo.

Comme plusieurs autres partis notamment le MCD, le Togo Autrement, Santé du peuple, le Parti des Togolais, la CAR et le PNP, l’ANC a également décidé de se séparer de la C14, signe du grand malaise qui règne actuellement au sein de la coalition de l’opposition.

La décision de l’ANC de poursuivre en dehors de la C14, la lutte pour l’alternance politique a été prise à l’issue d’une réunion extraordinaire du bureau national du parti tenue ce vendredi 23 Mars à Lomé. Pour expliquer sa sortie de la C14, l’ANC évoque des « divergences grandissantes entre sa vision de la lutte de libération héroïque et courageuse du peuple togolais et les options inexplicables maintes fois retenues à son corps défendant ».

« L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) se retire de la C14 avec effet immédiat et appelle les forces vives de la nation togolaise à la vigilance et à la résistance, afin de capitaliser les efforts de lutte de plusieurs décennies dans une nouvelle dynamique de mobilisation populaire, massive et soutenue, pour l’alternance et le changement, pour la liberté et la justice, pour la démocratie, l’Etat de droit et la bonne gouvernance dans notre cher pays le Togo », lit-on dans un communiqué publié par l’ANC.

Le parti de Jean Pierre Fabre se dit tout de même « ouverte à toutes les forces démocratiques qui partagent la même vision, la même approche, et qui s’engagent à œuvrer avec cohérence et rigueur, avec persévérance et sérieux, en ayant constamment à l’esprit les aspirations profondes du peuple togolais ».

Laisser un commentaire