C’est un « ouf » de soulagement pour les responsables de l’orphelinat « Mother Charity » de Lankouvi à Lomé. Ce centre vient en effet de bénéficier ce vendredi 27 décembre 2019 d’un important don de vivres et de non vivres de la part du parti politique « BATIR ». Le lot de vivres a été réceptionné par la fondatrice de l’orphelinat, Mme Charity VODJOGBE des mains de M. Eric Komlan BANYBAH, député de la formation « BATIR » à l’Assemblée nationale.

Sensible aux immenses besoins des 78 orphelins de ce centre, le député Komlan BANYBAH et son parti « BATIR » viennent ainsi de poser encore une fois, un geste humanitaire, de quoi donner de la joie aux orphelins et enfants démunis.

« C’est un centre qui accepte tous les enfants et c’est une dame (la fondatrice, ndlr) qui fait vraiment beaucoup de choses pour ces enfants abandonnés. Donc il est tout à fait normal pour nous de soutenir cet orphelinat », a indiqué le député Eric Komlan BANYBAH.

La fondatrice de l’orphelinat a saisi l’occasion pour dire un sincère merci au donateur qui pense régulièrement aux orphelins de ce centre pas seulement pendant les périodes de fêtes, mais dès qu’il en a la possibilité.

« C’est une grande joie pour nous parce que ce n’est pas la première fois pour l’honorable de venir ici. Il pense toujours à ses enfants et il vient toujours faire des dons. Surtout en cette période de fête, c’est une grande joie car quand les dons arrivent, ça nous fait plaisir et ça fait aussi plaisir aux enfants parce que l’effectif que nous avons aujourd’hui nécessite beaucoup de dons. On a aujourd’hui 78 enfants de deux semaines à 20 ans », nous a déclaré Mme Charity VODJOGBE qui n’a pas manqué de lancer un appel à d’autres bonnes volontés.

« Présentement, nous avons besoin d’une infirmerie que nous devons construire à l’intérieur ici. C’est urgent pour nous afin qu’on ait un infirmier d’Etat en permanence parce qu’actuellement, on est obligé à chaque fois d’amener les enfants chez les médecins. On a aussi besoin de vivres. Du lait pour les nourrissons, des couches, des aides pour payer le personnel car on a 26 personnes qui travaillent pour nous. Ce sont des salariés mais nous faisons juste le minimum qu’on peut pour eux », a fait savoir la fondatrice du centre.

« Pour l’année 2020, nous avons besoin de construire un village pour les enfants parce que certains parmi eux n’auront jamais de famille, ni de source. Donc nous voulons avoir un village où ils vont grandir et dire qu’on vient de là, peut importe la préfecture, l’essentiel est qu’on ait de l’espace », a-t-elle ajouté.

Créé depuis juillet 2003, l’orphelinat « Mother Charity » s’occupe des enfants abandonnés, des orphelins et des enfants nés des mères ayant des troubles psychiatriques.

David SOKLOU

Laisser un commentaire