Le Togo était ce vendredi 26 juillet face aux membres du comité des Nations-Unies pour les droits de l’homme dans le cadre de la 67ème session ordinaire du Comité contre la torture. Occasion pour le pays de présenter son 3è rapport périodique sur la mise en œuvre de la convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Le rapport a été présenté par le ministre des Droits de l’Homme et des Relations avec les Institutions de la Républiques, Christian Trimua, à la tête de la délégation gouvernementale. Le Ministre a indiqué que  la situation des droits de l’Homme, du dernier trimestre 2017 à début 2018 a été marquée par des tensions politiques relatives à la question des réformes, puis la tenue des législatives de décembre 2018 avec en toile de fond l’adoption des réformes constitutionnelles.

Il a en outre rappelé les actions entreprises par le Togo dans la lutte contre la torture et dans la consolidation des fondamentaux des Droits de l’Homme notamment les dispositions juridiques pour lutter contre les violences faites aux femmes, la traite des humains, la lutte contre la torture entre autres.

Il a rassuré que le Togo poursuivra les efforts afin de réprimer les actions qui pourront amener à une violation de la Convention qu’il a ratifiée en novembre 1987. « Depuis le dernier passage du Togo devant le Comité, des progrès ont été enregistrés dans la mise en œuvre des dispositions de la Convention. Toutefois, des défis restent encore à relever », a-t-il fait savoir tout en invitant les partenaires à continuer de soutenir le pays.

Il faut souligner qu’en prélude à cette session, la Haut-Commissaire des Nations- Unies aux Droits de l’Homme, Madame Michelle Bachelet a accordé une audience à la délégation togolaise. Occasion pour le Ministre Trimua de féliciter la Haut-Commissaire pour sa nomination à la tête de cette grande institution onusienne et pour la vision dont elle est porteuse en vue de l’amélioration de la situation des Droits de l’homme dans le monde.

Akouavi G. DAGONA (Stagiaire)

Laisser un commentaire