La Coalition des 14 partis de l’opposition a désormais ses huit (08) représentants devant siéger à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) dans la perspective des prochaines élections. Proposé par la C 14, Francis Pédro Amuzun a été nommé ce jeudi à l’Assemblée nationale, une nomination qui est synonyme du départ de l’Union des Forces du Changement (UFC) de l’Institution chargée de l’organisation des élections au Togo.

L’UFC va donc finalement quitter la CENI. Le parti de Gilchrist Olympio y siégeait en tant que parti membre de l’opposition parlementaire. La Coalition de l’opposition a de son côté réussi à faire passer la liste de ses huit (08) représentants à la Commission électorale, mettant ainsi fin au problème relatif au maintien du siège de l’Union des Forces du Changement à la CENI au titre de l’opposition parlementaire.

L’on se rappelle encore des débats houleux des 09 et 22 octobre derniers à l’Assemblée nationale, où les députés n’étaient pas parvenus à élire la totalité des représentants de la Coalition pour la CENI.

Au cours de la séance plénière tenue ce jeudi, les députés de la majorité (UNIR) et les autres partis de l’opposition (ANC, FDR, CAR, ADDI) ont donc voté favorablement pour le candidat Francis Amuzun de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC). L’UFC de son côté, a logiquement voté contre cette proposition. Comme conséquence de cette élection, le représentant de l’UFC à la CENI, Jean-Claude Homawoo (au poste de vice-président) quitte l’organe présidé par le Prof. Kodjona Kadanga.

La composition paritaire de la CENI va être une réalité après la prestation de serment des 8 personnes choisies par la Coalition des 14 partis de l’opposition qui avait conditionné l’entrée de ses représentants au sein de la CENI par la nomination de la totalité des personnes qu’elle a désignées.

Les 8 représentants de la Coalition à la CENI sont : Edem Atantsi (ANC), Francis Pédro Amuzun (ANC), Jean-Jacques Teko, Kodzo Awudi (CAR), Yamba Pessinaba (ADDI), Boutchou Sibabi (CDPA), Nouridine Tchassanti Sebabe-Gueffe Tchah (PNP) et Seth Mateli Kluvia (FCTD).

Il faut rappeler que les élections législatives sont prévues le 20 décembre prochain. Le décret portant ouverture et clôture de la campagne électorale a été adopté ce même jeudi en Conseil des Ministres. Selon le décret, la campagne électorale pour les élections législatives est ouverte du mardi 04 décembre 2018 à 00 h 00 au mardi 18 décembre 2018 à 23 h 59. Le recensement électoral pour lequel la Coalition de l’opposition avait appelé au boycott, a déjà pris fin le 25 octobre dernier, selon la CENI.

 

Laisser un commentaire