Un séminaire de formation à l’endroit des agents du service monitoring de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) s’est tenu ce mercredi, 21 novembre, à Lomé, sur le thème : « Pour un suivi efficient des organes de presse dans le respect des normes professionnelles ». Il a été procédé, au cours de la rencontre, à une revue des textes fondamentaux devant permettre aux participants de faire une analyse objective des contenus des productions audiovisuelles et des articles de presse pour un suivi efficace des temps de parole et d’antenne. Ceci, dans le cadre du pluralisme d’opinions et de l’accès équitable aux médias publics comme privés, de toutes les tendances politiques ou candidats indépendants qui compétissent aux élections législatives du 20 décembre prochain.
L’une des missions constitutionnelles de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) en période électorale est de veiller au suivi du contenu des messages et de s’assurer que les organes de presse respectent les différentes dispositions mises en place. Entre autres, la décision portant respect par les médias privés des principes d’équilibre du pluralisme de l’information et l’arrêté portant conditions de production et diffusion des messages sur les médias officiels, sans oublier le code de bonne conduite qui est l’engagement que les organisations professionnelles prennent pour la couverture efficace et efficiente en vue d’un scrutin réussi.

 

Pour bien  jouer ce rôle, la HAAC, grâce au gouvernement, a acquis du matériel ultra moderne destiné à enregistrer tous les messages, toutes les diffusions radio et télé. C’est dans cette logique que les agents du service monitoring, chargés de faire le suivi des déclarations et émissions radio et télé pour donner le temps d’antenne de chaque liste ou candidat indépendant qui prennent part aux législatives du 20 décembre, ont ouvert, ce 21 novembre, la série de formations, de renforcement des capacités et autres activités. Lesquelles activités sont prévues par la HAAC tout au long du processus électoral devant aboutir aux élections législatives au 20 décembre, à l’intention des professionnels des médias. La rencontre vise donc à échanger avec ces agents qui feront le travail de suivi et de les mettre à niveau en leur expliquant les différents textes. Les échanges porteront essentiellement sur comment le travail va se faire avec le nouveau matériel et les difficultés éventuelles, afin de faire des correctifs avant le  démarrage de la campagne.

 

Les travaux de cette session ont été ouverts par le président de la HAAC, M. Wilibronde Pitalounani Télou. Celui-ci a témoigné sa gratitude et ses remerciements au gouvernement qui n’a ménagé aucun effort pour donner à son institution les moyens nécessaires pour jouer sa partition en application des dispositions du Code électoral et de la loi organique, afin d’assurer la formation et l’encadrement des agents des médias publics et privés. M. Télou s’est dit persuadé que les résultats de ce séminaire renforceront les capacités des participants pour permettre un suivi de l’espace médiatique togolais pour le respect des normes constitutionnelles.

Laisser un commentaire