Cent formateurs de la Force Sécurité Elections (FOSE) participent à un atelier du 17 au 20 septembre en vue d’assurer la sécurité et la quiétude des populations avant, pendant et après le scrutin législatif du 20 décembre prochain.  Et du 24 au 29 septembre prochain, ces formateurs vont former 8000 agents issus de la gendarmerie et de la police.

La FOSE  va agir sous le contrôle mixte de la Commission Electorale Indépendante (CENI) et du ministère en charge de la sécurité. Elle a trois missions essentielles notamment  maintenir la paix, assurer la sécurité et la libre circulation des personnes et des biens sur le territoire national. Maintenir ou rétablir l’ordre public en relation avec l’organisation des élections durant toutes les phases des processus électoraux notamment le recensement, la campagne, les opérations de vote, le dépouillement et la proclamation des résultats.  Enfin assurer la sécurité des lieux de meeting ou de manifestations publiques pendant la campagne électorale, des bureaux de vote, des candidats, des commissions électorales, des chefs de partis politiques, ainsi que du matériel électoral, en observant la plus stricte neutralité à l’égard de tous.

Cette formation des formateurs est organisée par le ministère en charge de la sécurité en partenariat avec le Système des Nations Unies (SNU), le CICR et la Fondation Hanns Seidel.

Laisser un commentaire