Les acteurs de l’administration publique et des institutions de la République sont en atelier de formation à Lomé sur l’Approche basée sur le droit de l’homme (ABDH).

« Approche basée sur les droits de l’homme appliqué à l’éducation et à la santé », c’est le thème qui réunit une cinquantaine d’acteurs de l’administration publique et des institutions de la République de Lomé-Commune en atelier à Lomé. Débuté ce mardi 29 octobre 2019, cet atelier initié par le ministère des droits de l’homme et des relations avec les institutions de la République avec l’appui financier du Programme de Nations-Unies pour le Développement (PNUD), vise à promouvoir la prise en compte de l’ABDH dans les politiques , programmes et projets de développement d’une manière générale et spécifiquement, à renforcer les capacités des agents des ministères et des institutions de la République en approche basée sur les droits de l’homme et sensibiliser les participants à intégrer le droit à l’éducation et le droit à la santé dans leurs politiques et projets de développement.

« Le ministère des droits de l’homme et des relations avec les institutions de la République a pris l’initiative d’organiser un atelier de formation  à l’endroit des cadres des départements ministériels et des institutions de la république pour les amener à prendre en compte l’approche basée sur les droits de l’homme dans les politiques publiques , dans les programmes et dans les projets de développement. L’approche basée sur les droits de l’homme est une démarche qui s’intéresse à la fois au processus de réalisation  des droits de l’homme et aux résultats que l’on vise à atteindre lorsqu’on établit les politiques publiques en matière des droits de l’homme. Le point intéressant c’est de noter que de tout temps on a fait les politiques publiques en se basant seulement sur les besoins des populations, ce qui est une manière un peu statique de faire les choses. L’approche par les droits de l’homme voudrait dire qu’il y’a une implication plus forte des intéressés, ce que nous appelons les titulaires de droit c’est à dire nous tous à quelque niveau que ce soit », a expliqué Mme MENSAH-PIERUCCI Marcelline, Directrice générale de la consolidation de la démocratie.

L’ABDH est un cadre conceptuel pour le processus de développement humain qui se base au plan normatif, sur les normes internationales des droits de l’homme et qui est, en terme opérationnel orienté vers la promotion et la protection des droits de l’homme dans toutes les politiques, programmes et projets.

L’atelier prend fin le jeudi 31 octobre 2019.

Estelle KOUDJONOU

Laisser un commentaire