Le comité national des Artistes pour l’hommage à Jimi Hope, était devant la presse ce mardi 03 Septembre 2019 au Centre culturel Denyigba pour un début d’hommage à ce dernier.

Le 05 Août  dernier, l’artiste musicien, peintre et sculpteur, Jimi  Hope a tiré sa révérence à Paris.

Afin de lui rendre hommage pour toutes ses œuvres, sa famille artistique sous la direction de Me Yawo Agboti Mawunam a organisé ce mardi 03 Septembre une conférence de presse à l’issue de laquelle, et la famille et les artistes se sont dirigés vers la place de recueillement qu’elle a réservée à cet effet. Celle en face des fresques « les faiseurs de paix sont braves » non loin de la colombe de la paix.

Ceci marque la fin de la deuxième étape du programme d’hommage artistique après la première qui a consisté à enregistrer une chanson en mémoire de l’illustre disparu selon le chargé de communication du comité, Vivi AKOUSSA : «Jimi Hope est une icône  pour le Togo,  un artiste difficilement remplaçable. Au lendemain de son décès, l’un des doyens de la musique togolaise Agboti Yawo a jugé bon de faire appel à ses camarades artistes pour se pencher sur la manière dont on va rendre hommage à Jimi et ça s’est articulé autour de trois points : au premier point, enregistrer une chanson hommage,  ce qui fut déjà fait. C’est Agboti même qui a composé cette chanson (Ndlr).  Au deuxième point, aménager un endroit que nous appelons à juste titre « place de recueillement Jimi Hope » et à cet endroit on y met des fleurs et on allume des bougies. Au troisième point, faire un grand concert à l’issu des obsèques de Jimi.»

La famille biologique et celle artistique ont tour à tour déposé des fleurs et bougies en mémoire de l’artiste.

La dépouille mortelle est arrivée ce mardi 03 septembre en soirée à Lomé, accueillie par la famille, les artistes et les autorités. Les obsèques seraient prévues pour le vendredi 13 (veillée) et le samedi 14 (enterrement) selon une source proche de la famille.

Un hommage artistique veillée-concert, (corps présent) du comité en collaboration avec le ministère de la culture  serait prévu au stade omnisport de Lomé le même vendredi après une caravane à travers les différentes artères de la capitale.

Estelle KOUDJONOU

Laisser un commentaire