Le Plan National de Développement (PND) officiellement lancé le 04 mars dernier par le chef de l’Etat Faure GNASSINGBE est un projet ambitieux qui nécessite la participation de tous pour sa réussite. Le corps universitaire n’est pas du reste.Il urge pour lui de mettre également la Recherche au cœur de ce plan qui s’étend sur la période 2018-2022.

En conférence de presse ce mercredi, 27 mars 2019, la Direction de la recherche et de l’innovation de l’Université de Lomé s’est engagée à apporter sa pierre pour la construction du développement national. Placée sous le thème ” Le Plan National de développement du Togo et la Recherche Scientifique: quels défis pour la Recherche et l’innovation Technologique ?”, elle vise à expliquer davantage à tous les acteurs de ce programme les différentes stratégies, les différents secteurs porteurs et axes prioritaires qui concernent le développement avec les actions conjuguées de tous les acteurs pour réaliser les ambitions de ce plan.
La conférence a été marquée par la présentation du Plan National de Développement par le secrétaire général du Ministère de la planification, du développement et la coopération Etsri HOMEVOR: “Il s’agit de mettre une étroite relation entre les acteurs de la mise en œuvre du PND avec le monde universitaire en général et la recherche scientifique en particulier.Les échanges avec le milieu universitaire nous amène à partager les ambitions du PND et faire en sorte que la synergie d’action entre les acteurs de l’administration publique et les chercheurs puisse être effective pour que les Universités et les centres de Recherche concourent à travailler dans le sens de la mise en disposition des ressources humaines compétentes et productives et également promouvoir la recherche de l’innovation technologique “, a – t-il déclaré.

Pour sa part le Directeur de la Recherche et de l’innovation Essohanam BATCHANA, l’initiative vise à situer la contribution de l’Université de Lomé en général et du chercheur en particulier à ce plan de développement: ” la présentation du PND devant la communauté des chercheurs incite les chercheurs à se faire de bonnes idées de ce plan et pouvoir monter des projets pour avoir un objectif précis c’est-à-dire le développement national », a-t-il expliqué. Selon lui, l’Université a une politique de recherche qui épouse les grands axes de développement.
Rappelons que le PND repose sur trois principaux axes à savoir consolider le développement social et renforcer les mécanismes d’inclusion, mettre en place un hub logistique d’excellence et le développement d’un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région et développer les pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives au Togo.

La Rédaction

Laisser un commentaire