Les activités du nouveau bureau de la section togolaise de l’Union Internationale de la Presse Francophone (UPF-Togo) ont été officiellement lancées ce samedi 25 mai 2019 à Lomé. Une rencontre qui a réuni patrons de presse, responsables d’organisations professionnelles de presse et des journalistes.

Présidé par Loïc Lawson, Directeur de publication du journal « Flambeau des Démocrates », le nouveau bureau de l’UPF-Togo élu le 17 Mai dernier se donne pour première mission de faire connaître davantage l’UPF aux hommes et femmes de médias togolais, dans le but d’atteindre ses objectifs. Il estime en effet que l’UPF-Togo a longtemps vécu dans l’anonymat, et nombreux sont les journalistes qui ignorent l’existence d’une telle organisation.

La première activité annoncée est la réalisation le 1er juin prochain du projet dénommé «  un journaliste, un arbre » où il sera question pour chaque journaliste de planter un arbre pour préserver la nature.

Le président de l’UPF-Togo s’est également engagé à permettre aux membres de tirer pleinement profit du fait d’appartenir à cette organisation de presse. Il trouve en cette organisation, une occasion idéale de discuter ensemble des problèmes qui minent la corporation ou du métier du journaliste.

« Nous avons la chance aujourd’hui d’avoir cette plateforme qui nous permet de discuter de nos problèmes. C’est ensemble que nous devons arriver à réaliser de grandes choses. Seul, je ne peux pas le faire. Je compte sur vous tous pour y arriver. Faisons disparaître nos intérêts personnels et nos querelles, et avançons ensemble vers le développement de la presse au Togo car l’UPF-TOGO est une histoire de tous les journalistes togolais qu’ils soient directeurs de publication, rédacteurs, patrons de presse ou autres », a expliqué Loïc Lawson.

Pour sa part, le Président de l’Observatoire togolais des médias (OTM), Aimé Ekpé, a encouragé et félicité le président de l’UPF-Togo tout en saluant son dynamisme.

« Je trouve qu’il est temps qu’on redynamise l’UPF-Togo, surtout quand on voit les problèmes qui ont miné cette organisation entre-temps dans notre pays (…) ; C’est pourquoi je suis très heureux de la dynamique que veut insuffler Loïc Lawson à l’UPF-Togo. Je l’encourager à poursuivre les chantiers ouverts. L’UPF, c’est pour nous tous », a déclaré Aimé Ekpé.

Les adhésions à l’UPF-Togo sont ouvertes. Pour y être membre, il faut être journaliste, de nationalité togolaise et travailler régulièrement dans un organe de presse. Il faut également remplir un formulaire téléchargeable sur le site de l’organisation et payer les frais d’établissement de la carte d’une valeur de soit 10 000 F CFA. Les dossiers seront ensuite envoyés en France par la section locale de l’UPF. Deux semaines après, la carte sera prête pour le membre qui en a fait la demande, selon les promesses du président Loïc Lawson.

Pour rappel, l’UPF est une ancienne organisation non-gouvernementale des journalistes, reconnue par des organismes internationaux tels que l’ONU, l’UNESCO, l’OIF et c’est justement lors des congrès de l’OIF chaque 2 ans que les assises de l’UPF s’organisent.

Timothée D. KATALE (Stagiaire)

Laisser un commentaire