C’est une bonne nouvelle pour les jeunes entrepreneurs. Dans sa politique d’accompagnement, le Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ) a récemment procédé au lancement d’une plateforme numérique de financement des jeunes entreprises impactées par la Covid-19, afin de limiter les effets de la crise sanitaire sur leurs activités.

Cette plateforme vise à en effet à faciliter l’accès de tout jeune entrepreneur togolais ayant des besoins avérés en fonds de roulement, à des crédits auprès des institutions financières partenaires du FAIEJ pour renforcer son activité.

Cette plateforme numérique a été créée grâce à l’appui technique de « Nunya Lab », un incubateur qui vise à stimuler la créativité entrepreneuriale des jeunes. Elle est accessible via le site web du FAIEJ (www.faiej.tg) et de Nunya Lab via le lien (www.faiej.nunyalab.tg).

Ce soutien permettra notamment aux jeunes ayant des besoins avérés en fonds de roulement, de renforcer leurs activités : « Les entreprises de jeunes qui constituent la cible de nos actions, contribuent de manière très significative à l’économie nationale et nous ne pouvions rester en marge des différentes actions initiées par l’Etat pour aider les divers secteurs d’activité », affirment les responsables du FAIEJ.

Il s’agit d’appui financier qui se fera sous forme de crédits de fonds de roulement remboursables sur douze (12) mois. Pour s’inscrire, les concernés doivent créer un compte sur la plateforme disponible grâce au lienhttp://www.faiej.nunyalab.tg et suivre les instructions. Pour la première vague, les jeunes entrepreneurs ont jusqu’au 22 juillet 2020 pour s’inscrire.

La pandémie de covid-19 a sérieusement ébranlé le monde économique et ralenti les ardeurs des acteurs. Les entreprises naissantes ont connu un recul dans l’exercice de leurs activités. Certaines d’entre elles ont été même contraintes de fermer leurs portes.

Le FAIEJ a pour objectif de faciliter l’obtention de financements pour les jeunes (18-35 ans) porteurs d’idées de création d’entreprise. Depuis sa mise en place en 2012, il a permis de créer près de 5.434 emplois directs pour plus de 03 milliards de crédits octroyés à la jeunesse togolaise en 2019, soit 2849 projets financés. Plus de12.450 jeunes se sont inscrits au programme.

Laisser un commentaire