Le Système automatisé de marquage des produits sera en vigueur au Togo à compter du 1er septembre prochain. L’information a été donnée par les responsables de l’Office Togolais des Recettes (OTR) au cours d’une rencontre  avec la presse tenue jeudi au siège de l’institution à Lomé.

L’introduction du Système Automatisé de Marquage (SAM) est une des actions du plan stratégique 2018-2022 de l’OTR pour mobiliser les recettes fiscales et douanières, au bénéfice des citoyens.

Selon les responsables de l’OTR, le SAM est une solution de suivi et de traçabilité à l’aide de timbres d’accise sécurisés contre les pratiques illicites, les sous-déclarations des fabricants, la contrebande, les contrefaçons et donc protéger les consommateurs et les industries légitimes.

Il s’agit d’une solution qui permet également de recouvrer les taxes impayées pour faciliter le financement des projets de développement.

Le Commissaire des Impôts, Esso-Wavana ADOYI, a expliqué que le Système Automatisé de Marquage des produits a plusieurs objectifs qui sont entre autres : le Suivi de la production des produits concernés pour simplifier la collecte des taxes, la sécurité et l’authenticité des produits concernés par le système, la promotion de l’économie légitime, l’assurance de la traçabilité des produits concernés au Togo, afin d’identifier l’origine et la légitimité desdits produits, et la suppression des productions illicites, des importations illégales, la fabrication et la vente des produits contrefaits.

« C’est une réforme qui concerne tous les citoyens, tout le monde est appelé à contribuer à l’application de cette réforme. Pour consommer un article, il faut contrôler si la bouteille ou l’emballage porte une vignette ou un marquage de l’OTR », a ajouté Peter Dossou Kponor, Directeur du contrôle fiscal à l’OTR.

Au rang des produits concernés par cette réforme, l’eau, la bière, le vin, le tabac, les cigares et les jus de fruits importés ou fabriqués au Togo.

Laisser un commentaire