Dans un communiqué rendu public ce mercredi 26 Septembre 2018, les Ambassades d’Allemagne, des Etats-Unis d’Amérique, de France, la Coordination du Système des Nations Unies, et de la Délégation de l’Union Européenne a noté avec « satisfaction les progrès réalisés », sous l’égide de la CEDEAO et des facilitateurs guinéen et ghanéen, « en vue d’une résolution durable de la crise socio-politique ».

Après avoir assisté au Sommet du 31 juillet 2018, aux sessions des 10 et 23 septembre du Comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO et après avoir échangé avec le Gouvernement d’une part, et avec la C14 d’autre part, ces représentations diplomatiques, dans leur communiqué, ont fait savoir qu’elles ont constaté « une évolution positive dans la tonalité des débats et dans la volonté commune d’organiser et de participer à des consultations électorales crédibles, transparentes et inclusives conformément au chronogramme fixé par la commission de la CEDEAO, et d’aboutir à une réforme constitutionnelle consensuelle ».

Les représentations diplomatiques appelées communément Groupe des 5 (G5) ont encouragé  « les parties à consolider encore cette confiance retrouvée et à saisir les opportunités offertes grâce au travail des facilitateurs, de leurs représentants et de la commission de la CEDEAO ».

Le G5 a considéré  que la désignation de ses représentants à la CENI par l’opposition, sa contribution à la préparation et à l’adoption par voie parlementaire d’un projet de loi de révision constitutionnelle respectueux des préconisations de la feuille de route ainsi que la mise en œuvre rapide par le Gouvernement des mesures d’apaisement recommandées par la CEDEAO et les facilitateurs seront « autant de signes de la bonne volonté respective des parties ».

Pour finir, elles ont réaffirmé leur disponibilité à accompagner leurs partenaires togolais dans leurs efforts mutuels pour sortir définitivement de la crise politique qui ralentit le pays depuis de nombreux mois.

 

Laisser un commentaire