La  Cour suprême a proclamé vendredi, les résultats définitifs des élections municipales partielles qui se sont déroulées le 15 août dernier dans les communes d’Ave 2, Bassar 4, Oti-Sud 1, Wawa 1 et Zio 4.

La plus haute juridiction du Togo a rejeté quatre recours formulés à son endroit et confirme la victoire du parti Union pour la République (UNIR, au pouvoir).  En effet, sur les 63 sièges de conseillers municipaux à pourvoir, le parti de Faure Gnassingbé en a remporté 42.

112.233 électeurs étaient inscrits sur les listes pour élire 63 conseillers municipaux parmi les 381 candidats répartis sur 24 listes électorales dans les cinq communes concernées.

Il faut souligner que pour l’ensemble du pays, UNIR se retrouve finalement avec 920 sièges de conseillers municipaux sur les 1527 mis en jeu dans les 117 communes. L’ANC obtient 136 sièges et la C14 récolte 130.

Timothée D. KATALE (Stagiaire)

Laisser un commentaire