Connu sous le pseudonyme de « Thierry N’kéliFaha », il est un auteur-compositeur, chanteur, guitariste…Vivant entre l’Europe et le Togo avec 20 ans de carrière,l’artiste nous parle de son parcours ,son actualité et des ses projets d’avenir.

KAMGOU : Bonjour Thierry

Thierry N. : Bonjour Kamgou

KAMGOU : Présentez-vous à nos lecteurs

Thierry N.: Je suis Thierry NkéliFaha, chanteur, auteur-compositeur, guitariste-arrangeur ; à l’état civil je réponds au nom de Koku Nutifafa Tsénuokpor. Je suis né un 1er octobre à Mission Tové.

KAMGOU : Parlez-nous de votre parcours musical.

Thierry N.: J’ai commencé la musique dès mon plus jeune âge et après m’être formé au chant et au jeu de la guitare dans des chorales et auprès de professionnels, j’avais lancé ma carrière en 2001 avec mon premier album « Anawo » suivi par quatre autres à ce jour («Coup de cœur »2003 ; « Avanyo » 2004 ; « Akpé » 2008 ; « Dzidzo » 2014)

KAMGOU : Quel genre de musique faites-vous ?

Thierry N.:Je fais de l’Afro-beat et la chanson française. Ma musique trouve ses racines dans les rythmes et mélodies du terroir togolais et se nourrit d’influences occidentales comme la musique classique et la pop.

KAMGOU : La musique vous nourrit-elle?

Thierry N.: Oui la musique me nourrit depuis plus de vingt ans que ma carrière a débuté. Mes concerts aux quatre coins du monde et mes albums me permettent de gagner correctement ma vie de musicien professionnel.

KAMGOU : Vous vivez aujourd’hui en Europe et êtes pratiquement entre deux avions pour vos prestations. Quelles sont les réalités là-bas comparées à celles du Togo?

Thierry N.: Les réalités européennes sont différentes de celles de l’Afrique en général et celles du Togo en particulier ; ceci est dû au fait que les environnements ainsi que les infrastructures sont différents mais les défis à relever restent presque pareils comme partout ailleurs ; il faut se battre pour réussir ; il faut lutter pour s’en sortir. C’est une règle commune sous tous les cieux.

KAMGOU : Éprouvez-vous des difficultés ?

Thierry N. : Oui il m’arrive de faire face à des difficultés comme tout le monde dans n’importe quel métier mais ce ne sont guère des difficultés insurmontables ; comme le dit l’adage, « il n’y a pas de problèmes ; il n’y a que des solutions ».

KAMGOU : Quelle préférence entre l’Afrique et l’Occident ?

Thierry N.: Je n’ai pas de préférence ; je suis citoyen du monde ; il y a des choses en Afrique qu’il n’y a pas en occident et vice versa ; je vais là où je trouve les infrastructures adéquates, les moyens matériels aussi bien que techniques et les ressources humaines nécessaires pour la réalisation de mes projets, sachant que la réussite de mes projets contribue au bien de l’humanité toute entière.

KAMGOU : Quelles sont les artistes togolais et internationaux qui vous inspirent?

ThierryN.: Les artistes togolais qui m’inspirent sont : Agboti Yawo ; King Mensah ; Jimi Hope ; AfiaMala ; Toto Tchilatchi ; Alain Apaloo ; Ali Bawa. Tchalim Essé.

Les artistes internationaux qui m’inspirent sont : Bob Dylan ; Tracy Chapman ; Angélique Kidjo. Francis Cabrel ; Youssou Ndour ; Ismael Lo. Nash.

KAMGOU : Quelles sont vos relations avec les artistes au Togo?

Thierry N.: J’ai de très bonnes relations amicales et professionnelles avec mes collègues artistes au Togo ; je collabore régulièrement avec eux et il y a une bonne entente entre nous ; tout cela est basée sur le respect mutuel.

KAMGOU : Des projets d’avenir pour leTogo? L’Europe ?

Thierry N.: Je n’ai que des projets ; c’est ma vraie raison d’être à part le fait de véhiculer des messages positifs à travers mes chansons ; il faudrait un livre pour en parler (rires). Mes projets actuels sont la préparation d’un nouveau disque, une tournée européenne suivie consécutivement d’une tournée africaine qui inclura bien évidemment le Togo et d’une tournée asiatique.

KAMGOU : Reviendrez-vous vous installer au Togo ou vous avez trouvé votre eldorado ?

Thierry N.: Je n’ai pas quitté le Togo ; je réside en Europe pour des raisons professionnels mais j’ai des propriétés au Togo et j’y retourne aussi souvent que possible.

KAMGOU : Des conseils pour les jeunes qui veulent emboiter vos pas.

Thierry N.: Je dirai aux jeunes qui veulent emboiter mes pas de faire preuve de courage et d’abnégation ; rien n’est facile et rien n’est gagné d’avance ; il faut travailler dur et croire en soi. Ils doivent surtout éviter de trop compter sur les autres et prendre leur destin en main.

KAMGOU : Quel est votre secret pour votre jeunesse et votre bonne humeur?

Thierry N.: Mon secret pour rester jeune, c’est le fait de ne pas trop me prendre au sérieux et de ne pas trop me prendre la tête avec ce qui ne relève pas de ma responsabilité ; J’essaie de rester le plus serein possible quelle que soit la situation dans laquelle je me trouve ; ma devise est la suivante : « faire de mon mieux et confier le reste à Dieu ».

KAMGOU : Votre mot de la fin.

Thierry N.: Je remercie KAMGOU de m’avoir donné la parole pour m’exprimer sur mon humble personne et mes activités ; mes salutations les plus cordiales à vos lecteurs et tous mes souhaits de réussite à tous et à chacun.

Interview réalisée par Estelle KOUDJONOU

 

 

 

 

Laisser un commentaire