La Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HAPLUCIA) a organisé ce vendredi 1er février à Lomé, un atelier d’information et de sensibilisation des journalistes des médias publics et privés sur la lutte contre la corruption au Togo. Il s’agit d’impliquer davantage les Hommes de médias dans les efforts de lutte contre ce fléau qui sape l’économie nationale.

“Participation citoyenne à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées”, c’est le thème au centre de cet atelier ouvert par le Ministre de la communication, Foli-Bazi Katari qui avait à ses côtés, le Président de la HAPLUCIA, Wiyao Essohana.

Les journalistes seront outillés au cours des travaux sur diverses thématiques notamment : le rôle et la responsabilité de la Haplucia, la problématique de la corruption dans les médias au Togo, le Protocole de la CEDEAO et des Conventions des Nations Unies et de l’Union Africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption, la répression des actes de corruption et des infractions assimilées dans le nouveau code pénal togolais, le cadre législatif et institutionnel de l’exercice de la liberté de presse et de la communication et le droit d’accès à l’information et à la documentation publique.

“Le présent atelier est destiné non seulement au renforcement de vos capacités intellectuelles et opérationnelles, mais aussi à lancer les bases d’une collaboration fructueuse entre vous et nous dans le combat citoyen contre le phénomène cancéreux de la corruption”, a indiqué Wiyao Essohana à l’endroit des journalistes.

Il faut souligner que cet atelier s’inscrit dans le cadre d’une campagne nationale de sensibilisation contre la corruption et les infractions assimilées, lancée en septembre 2018 par le Premier Ministre Komi Selom Klassou.

Laisser un commentaire