A  l’occasion de l’Aïd El-kébir (Tabaski),  le président de la République a adressé   des messages à ses homologues musulmans  dont la majorité de la population appartient à cette confession.

M. Gnassingbé a souhaité une bonne fête à une trentaine de Chefs d’Etat, rois ou émirs entre autres, les présidents de la Côte d’Ivoire, de la Tunisie,  de la Mauritanie,  du  Sénégal, du Djibouti,  du Tchad, du Mali, du Niger, du   Nigéria, du Soudan, du Gabon, d’Egypte, d’Irak, d’Iran,  du Pakistan,  de l’Indonésie,  de l’Autorité palestinienne, des Comores ainsi qu’au aux rois  du Maroc, de Jordanie et à l’émir du Qatar  du Koweït.

A tous ces dirigeants,   le président   prie  Allah  le très miséricordieux  de les combler de ses  bénédictions et de les couronner de succès dans tous les projets qu’ils entreprennent pour le bien-être de leur peuple.

Il a également réaffirmé sa volonté de raffermir les relations de coopération entre le Togo et  leurs pays respectifs.

Au Togo, la fête sera célébrée ce  mardi 21 août. La journée est fériée.

Dans la tradition musulmane, l’aïd el-Kébir commémore la soumission d’Ibrahim à Dieu. Dans le Coran, il est indiqué que ce prophète (Abraham dans la Bible) a reçu dans ses rêves l’ordre divin de sacrifier son fils, Ismaël. Celui-ci, élevé dans la foi, accepte d’être immolé par son père. Mais au moment où il tentait d’égorger son fils, l’archange Jibril (Gabriel) envoyé par Dieu, lui substituait au dernier moment l’enfant par un bélier. En souvenir de cet épisode, les musulmans sacrifient un animal (mouton, chèvre, bovin), selon les règles en vigueur.

Source : 24heureinfo.com

Laisser un commentaire