La Force Sécurité Election 2018 (FOSE) a désormais son Commandant en la personne de Mawuli Têko Koudouwovoh, Directeur général de la police nationale. Il a été nommé ce mercredi à travers un décret pris en Conseil des Ministres.

Commissaire divisionnaire de police, Têko Koudouwovoh avait déjà eu à diriger la FOSEL (Force sécurité élections législatives) en 2013 et la FOSEP (Force sécurité élection présidentielle) en 2015. C’est donc un homme expérimenté qui est porté à la tête de la FOSE dans la perspective des prochaines élections (législatives, locales et éventuellement le référendum constitutionnel).

Forte de huit mille (8 000) agents issus de la gendarmerie et de la police nationale, la FOSE 2018 a été créée le 28 août dernier et est placée sous la supervision de la CENI et le commandement opérationnel du ministère chargé de la sécurité.

Cette Force a entre autres pour mission de maintenir la paix, d’assurer la sécurité ainsi que la libre circulation des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire national avant, pendant et après les élections de 2018.

Dans sa mission, le Commandant de la FOSE sera assisté par deux adjoints également nommés en Conseil des Ministres à savoir le Commandant-adjoint Gendarmerie de la FOSE 2018, Lieutenant-colonel Saparapa Ibouraïma et le Commandant-adjoint Police FOSE 2018, le Commissaire divisionnaire de police Mikidjiébe Balate.

Laisser un commentaire