Dans le cadre du Projet de développement de la production rizicole dans la région de la Kara (PDPR-K), le ministre de l’agriculture, de la production animale et halieutique M. Koutéra BATAKA a visité les différentes réalisations afin d’échanger avec les producteurs sur l’exploitation de ces sites.

Le Ministre BATAKA a mis l’accent sur les activités de renforcement de capacités organisationnelles notamment les sensibilisations, les formations et l’appui à la création et à la structuration des Organisations Paysannes (OP) afin de permettre aux acteurs de la filière d’être capables de valoriser les investissements réalisés par le projet.

Il a demandé à l’unité d’exécution du projet de les appuyer dans la confection des casiers rizicoles afin de mieux gérer les eaux de ruissèlement.

Rappelons que le PDPR-K a été initié par le Gouvernement togolais afin de promouvoir la culture du riz dans la région de la Kara. Ce projet vise l’amélioration de la production nationale en vue de contribuer à réduire le niveau les importations de riz au Togo à travers notamment, l’aménagement des sites de bas-fonds de la région de la Kara pour améliorer le niveau de maîtrise de l’eau sur ces sites de production de riz afin de limiter les effets des aléas climatiques, l’organisation des producteurs, l’amélioration de leur accès aux moyens de production à travers la mise en place d’un système de crédit et d’équipements, la diffusion d’itinéraires techniques améliorés de production et de transformation post-récolte et un appui-accompagnement de proximité pour une bonne maîtrise des nouvelles techniques de production, et la promotion d’un système d’information efficient sur les marchés pour faciliter l’accès au marché.

Le projet a aussi pour objectif d’améliorer la production nationale, de création plus d’emplois, d’augmenter les revenus et d’améliorer les conditions de vie des populations conformément à l’axe 2 du Plan National de Développement (PND).

Les différents sites visités sont entre autres Katcha dans la préfecture de Bassar où 41 ha ont été aménagés, une digue en béton cyclopéen avec gabion et enrochement sur 210 mètres linéaires, un forage, un abri tracteur et une aire de séchage de 200 m2 ont été construits ; Tapoune dans la préfecture de Danpken où 52 ha  ont été aménagés, un hangar avec décortiqueuse implantée, une digue en béton cyclopéen avec gabion et enrochement sur 220 mètres linéaires, un magasin de 120 tonnes, l’aire de séchage de 200 m2 et un forage ont aussi été construits.

Le ministre a exhorté les coopératives à mieux s’organiser pour rentrer en possession des matériels agricoles mis à leur disposition par le projet pour de meilleurs rendements.

Timothée D. KATALE (Stagiaire)

Laisser un commentaire