L’un des leviers sur lequel le gouvernement togolais agit pour réduire la pauvreté est le renforcement de la résilience et de la compétitivité des petites et moyennes entreprises dont les activités sont fortement affectées par la crise du Coronavirus.

Il a été à cet effet mis en place à travers le Secrétariat d’Etat chargé de l’inclusion financière et du secteur informel, une ligne financière de 20 milliards de F CFA.

Les crédits sont mis en place à un taux bonifié fixé à 5 %, soit un gain de 3 à 4 points en rapport avec les taux pratiqués usuellement sur le marché.

L’objectif est d’octroyer par le biais des établissements bancaires, des crédits directs destinés aux acteurs économiques de tous les secteurs qui en font la demande sur le site fnfi.tg

La gestion de ces activités de crédit est confiée au Fonds national de la finance inclusive (FNFI) qui a déjà signé une convention avec Orabank-Togo pour le financement des Micros Entreprises, Très Petites Entreprises et AGR (Activités génératrices de revenus).

Laisser un commentaire