Dans sa mission régalienne de contrôle parlementaire, la Représentation nationale doit disposer d’outils nécessaires pour analyser, surveiller, discuter et vérifier l’activité du gouvernement.  Raison pour laquelle une formation de trois jours a été organisée à l’intention des députés et leurs collaborateurs cette semaine à Lomé.

La formation est rendue possible grâce au Projet d’Appui à la Gouvernance Economique (PAGE). Projet financé conjointement par la Banque mondiale et l’union européenne.

Durant 3 jours les échanges ont porté sur le thème : le contrôle parlementaire comme outil de la gouvernance démocratique.

Plusieurs modules ont été présentés aux participants. Il s’agit notamment du « contrôle parlementaire », « les procédures d’exécution du budget de l’Etat » ; « la lecture et l’analyse du projet de loi de règlement ».

La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le 3ème vice-président de l’Assemblée nationale, l’honorable André JOHSON.

« La question de la gestion des finances publiques est une notion étroitement liée à la bonne gouvernance indispensable au développement socio-économique durable et inclusif de toute société (…) ; Cette rencontre consacrée au contrôle parlementaire de la gestion des finances publiques nous permettra de revisiter l’une de nos grandes prérogatives constitutionnelles. Ce contrôle de l’action gouvernementale permet au parlement d’affirmer son rôle en tant que défenseur des intérêts du peuple », a-t-il indiqué lors de l’ouverture des travaux.

Laisser un commentaire