En prélude aux prochaines élections législatives et locales, le Ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales a entamé cette semaine, une tournée de sensibilisation des chefs traditionnels assistés des Préfets sur le processus électoral. « Rôle du chef traditionnel en tant que personne ressource dans le processus électoral », c’est le thème au centre de ces sessions de formation dont l’étape de la région maritime s’est tenue le jeudi 20 septembre à Tsévié dans le Zio.

Selon le Ministre Payadowa Boukpessi en charge de l’Administration territoriale, ils seront environ 6.000 têtes couronnées sur l’ensemble du territoire national à être réparties respectivement dans les Commissions Liste et Carte (CLC) lors du prochain recensement qui se tiendra du 1er au 8 octobre dans la zone 1 et du 17 au 24 octobre dans la zone 2 pour aboutir à un nouveau fichier électoral.

A cet effet, les chefs traditionnels ont été rappelés par leur Ministre de tutelle sur leurs comportements à adopter en tant qu’ambassadeur de paix dans les Centres de Recensement et de Vote (CRV). « Le chef traditionnel est sensé s’habiller correctement et ne doit pas porter des habits à l’effigie d’un parti politique, il doit tenir un langage d’apaisement. Le chef doit être assidu à son poste et y rester jusqu’à la fin. Il faut qu’il soit sérieux c’est-à-dire d’être sincère  dans son témoignage de reconnaissance de celui qui demande à être inscrit sur les listes », a indiqué le Ministre Boukpessi.

Cette initiative a été saluée par le Préfet du Zio, M. Kodjo Kadévi ETSE qui a au nom de ses pairs, témoigné sa gratitude aux plus hautes autorités togolaises pour leurs efforts  à l’égard de la chefferie traditionnelle, maillon important de l’administration à la base et garant des us et coutumes.

Laisser un commentaire