Le monde entier, le Togo y compris traverse une crise sanitaire, le Covid-19 qui paralyse tout. Plusieurs acteurs dont le slameur togolais Kaporal Wisdom sont sur le terrain pour des actions sociales. Il nous explique ici pourquoi ces actions.

KAMGOU: Vous vous êtes engagés sur le terrain en sensibilisant et en distribuant des vivres aux plus démunis depuis un moment, histoire de voler au secours des populations vulnérables. Pourquoi et comment se fait ce travail sur le terrain?

Kaporal Wisdom: Un artiste ne vit pas sans son public, alors il est urgent dans cette situation de pandémie de renvoyer l’ascenseur a ce public qui nous a toujours supporter.

Ce travail se fait d’abord par détermination et engagement. Nous allons vers les populations rurales et les couches les plus vulnérables pour leur apporter le message de sensibilisation sur les gestes barrières car nous avions constaté que cette couche de la population manque d’information pour leur survie. Les «fake news» créent beaucoup de psychose et les met en danger constamment.

Nous choisissons les cantons et rentrons en contact avec les autorités locales puis nous passons en action. Nous leur apportons des savons liquides cache nez et des vivres.

Cette pandémie nous a fait perdre beaucoup de contrat et a instauré le chômage dans notre secteur alors une raison également d’aller en guerre contre elle pour qu’elle finisse vite pour qu’on reprennent nos activités.

Les dons viennent de vous ou d’autres donateurs?

Nous avions lancé des appels a contribution et des bonnes volontés nous apportent leur soutien surtout la diaspora. Nous avons également l’appui de certaines associations de femmes.

Quelles précautions prenez-vous sur le terrain quand on sait que le Covid-19 est très dangereux? 

Nous faisons le maximum d’attention possible en nous protégeant et en respectant les gestes barrières si non c’est un risque d’or que nous avions pris et nous l’assumons.

Comment choisissezvous les zones et les personnes à aider? 

Nous procédons à une étude de terrain suivi d’un recensement en enregistrant les personnes âgées,les personnes en situation d’ handicap, les malades bref, les plus vulnérables.

Un appel à lancer?

Nous demandons à toutes personnes de bonne volonté à nous apporter leur soutien en espèces ou en nature par acesafric@gmail.com

Votre mot de la fin

Je demande à toute la population de respecter les consignes pour protéger leur vie et celles des autres. Que Dieu bénisse le Togo.

Interview réalisée par Estelle Koudjonou

Laisser un commentaire