Dr Kimbangu,un nom méconnu sur la scène musicale au Togo mais porté par un homme populaire.Il a plusieurs cordes à son arc,enseignant-chercheur aux Universités du Togo,homme politique et artiste musicien.Touché par Apollon depuis 16 ans déjà et concepteur de «l’Afro Social Gospel»,il annonce un concert pour le 19 Avril prochain au Grand Rex de Lomé .Les fonds récoltés serviront à soutenir les prisonniers du Togo.Plusieurs artistes sont attendus de même que de grandes surprises.Lui,c’est Docteur Gada Folly EKUE.Dans cette interview,il nous parle de ce concert mais aussi de son association «ALAGA».

KAMGOU: Bonjour Docteur, présentez-vous à nos lecteurs.

Dr EKUE: Bonjour Kamgou.D’abord,je vous remercie de nous avoir rendues accessibles vos colonnes pour nous permettre de communiquer sur nous et sur nos activités. Vous conviendrez toutefois avec moi qu’il est sacré ardu de parler de soi-même. Je dirais que je suis un simple citoyen engagé qui essaye, à l’instar de ce colibri qui voulait éteindre l’incendie de la forêt avec les petites gouttes d’eau qu’il allait puiser avec son bec, de faire sa part dans cette société complexe où il est appelé à vivre.

KAMGOU: Vous êtes beaucoup plus connu comme un acteur politique et enseignant chercheur dans les Universités du Togo mais nous sommes loin de découvrir tous vos talents. Vous annoncez un concert, « Concert Renaissance » à l’endroit de la population carcérale où vous serez vous-même sur scène en tant qu’artiste chanteur. Dites-nous depuis quand vous êtes dans la musique et comment vous y êtes arrivés ? Vous faites dans quel genre musical ?

Dr EKUE: Vous savez…ce sont les exigences de la vie ou, mieux, de la survie qui nous poussent vers une extrême spécialisation sociale. Mais nous sommes presque tous, surtout ici en Afrique, dotés de plein de talents que nous cessons de valoriser, justement parce que nous pensons que cela nous prendrait du temps qui pourrait être investi au profit de l’activité principale et vitale que nous menons. Disons que je me suis lancé le défi personnel de me dérober à ce fléau social qui limite la vie et la rend finalement trop oppressive. Moi j’aime la musique et je m’y suis lancé depuis environ 16 ans. C’est mon hobby préféré. J’ai joué à Lomé quand j’étais jeune au « cabaret » comme à l’église…. J’affectionne bien la Rumba congolaise, le Reggae que j’appelle la Musique des Dieux, le Gospel américain….justement pendant longtemps j’ai fait du gospel et c’est d’ailleurs dans ce domaine du gospel urbain que je voudrais introduire une révolution de style….

KAMGOU: Pourquoi un concert à l’endroit des prisonniers ? C’est une action sociale et philanthropique certes mais d’aucuns pensent qu’on ne va pas en prison pour vivre heureux mais pour purger une peine et se corriger. La question se pose, pourquoi soutenir un criminel ou meurtrier qui se retrouve en prison même si d’autres y sont par erreur?

Dr EKUE: C’est vrai, la prison est faite pour purger des peines mais aussi pour protéger les honnêtes citoyens contre les personnes dangereuses ou les « criminels » dont la liberté peut menacer la tranquillité sociale. Dans toute société il est important qu’il y ait des mécanismes de coercition et de régulation qui limitent la prolifération du mal. Bref, il faut avoir des sociétés sécurisées, et la prison est un excellent instrument de persuasion qui inhibe a priori les tendances à violer la loi ou à commettre le mal. Notre discours est donc d’un autre ordre : nous plaidons précisément d’une part pour une amélioration du processus judiciaire qui détermine le passage des gens en prison au Togo, et d’autre part pour une meilleure humanisation des conditions de vie des prisonniers dans les cellules. Dans ce sens, ne nous voilons pas la face, il y a beaucoup à faire….

KAMGOU: Le concert est annoncé pour le 19 Avril 2019 à 18h au Grand Rex de Lomé, que va-t-il se passer concrètement ?

Dr EKUE: Si je vous conte le dénouement ou les temps forts du film, je suis certain que vous n’irez plus au cinéma. Je dis juste qu’il y aura de grandes surprises…pleins d’artistes, mais aussi des leaders d’opinion…Ce ne sera pas que de la musique pour les oreilles…ce sera surtout le message et les symboles. À tous vos lecteurs, et à tous ceux qui s’étonnent de nous savoir artiste, nous disons juste « Venez voir…ne vous le faites pas conter ». Le ticket est mis à la bourse de tous : 2000 f et 5000 f pour les réservations.

KAMGOU: Vous serez accompagnés sur scène par d’autres artistes ?

Bien sûr….bon…je vais vous en citer quelques-uns : on aura Ibrahima Koanda, Fofo Shalom, Mawuto Tetey, Eugène Ablodevi, Foganne, Fiavi Wil, Boris Dick, Dela Shine….mais aussi, le président du groupe parlementaire de l’UFC, l’Honorable Alipui Sena, qui est un grand pianiste et qui sera en solo…. et ça n’est juste qu’une des surprises de la soirée….

KAMGOU: En majorité,des artistes Gospel, une préférence ?

Dr EKUE: Comme vous avez surement remarqué, il n’y a pas que des artistes du Gospel. Nous aurons sur scène des artistes qui font de la musique engagée avec des messages utiles à l’endroit de la jeunesse et pour la renaissance sociale. C’est aussi ça le concept de l’Afro Social Gospel que nous introduisons comme nouveau courant dans la musique togolaise. Il faut arriver à « délivrer » le gospel de la sclérose dogmatique dans laquelle les églises l’ont décidément enfermé. Le Gospel, à l’origine est une musique sociale, certes spirituelle, mais utile à la dimension sociale de l’être. Ce n’est pas une musique absolument des églises et donc il n’y a pas que les musiciens des églises qui seraient dans du gospel. Non. Que dire des R-Kelly, Kirk Franklin et bien d’autres aux USA dont les tubes sont joués et aimés partout, dans les églises comme dans les environnements laïcisés. Il faut sortir Dieu des dogmes et le rendre accessible à tous…cette révolution attend aussi le Gospel au Togo. C’est sans doute ce qui explique le dénuement et le manque d’essor des artistes gospel du Togo : pas une seule star régionale… ils sont pas ouverts…ils chantent juste pour un public d’église….alors que leurs messages pourraient être revus pour servir d’autres publics…L’Afro Social Gospel pourrait être la solution à ce problème….

KAMGOU: Vous êtes à la tête d’un mouvement au nom de « Mouvement Panafricain Alaga (MPA) », c’est d’ailleurs sous ce manteau que vous organisez ce concert. Pourquoi le nom « Alaga » ? Parlez-nous du mouvement.

 Dr EKUE: « ALAGA » remonte à un évènement curieux de l’histoire du Togo : la révolte des femmes contre l’administration coloniale des 22 et 23 janvier 1933, suite à l’augmentation des taxes de marché et à l’arrestation des deux dirigeants de Duawo que sont Kobina Gharthey et Michel Johnson. Vous savez ce qui s’est passé sans doute… La chanson mythique exécutée par ces courageuses femmes togolaises était bel et bien celle d’ALAGA : c’est la manifestation orageuse de l’élément cosmique FEU pour punir et faire cesser l’injustice sociale. Selon une certaine tradition historiographique, que je partage d’ailleurs, c’est cet évènement de janvier 1933 qui marque véritablement le début du mouvement indépendantiste au Togo. C’est là l’origine et la raison du mot ALAGA. Le Mouvement ALAGA est un groupe de réflexion et d’action qui fait dans la formation et dans l’animation du débat public sur des sujets que nous jugeons utiles. Nous réalisons aussi des projets sociaux lorsque les fonds y disposent.

KAMGOU: Un appel à lancer ?

Dr EKUE: Oui…pourquoi pas ! un appel à plus d’Amour, plus d’égard envers la Loi et surtout à plus de Travail. Car seul le travail, dans le respect de la Loi et avec Amour nous fera découvrir les voies de notre renaissance nationale et continentale…Nous invitons le public togolais à effectuer massivement le déplacement du Grand Rex le 19 Avril pour la cause sociale de même que les sponsors et les mécènes pour soutenir l’initiative.

KAMGOU: Votre mot de la fin

Dr EKUE: Le rendez-vous est pris : Vendredi 19 avril au Grand Rex. 18h. Merci à vous pour l’opportunité.

La Rédaction

Laisser un commentaire