Vendredi dernier, les implacables justiciers se sont encore illustrés dans le canton de Yadè dans la préfecture de la Kozah (Nord-Togo). Un ressortissant de Tchitchao voisin soupçonné de vol dans une boutique a été arrêté et brûlé vif sans avoir eu le temps de s’expliquer. Un acte grave qui a provoqué de vives tensions entre les deux cantons.

L’information est donnée par Radio Zephyr mardi. Dans les détails, il nous revient que l’homme en question s’est rendu dans le canton de Yadè où se déroulaient les obsèques de sa grand-mère.

L’incident s’est produit quand il a quitté la maison mortuaire pour s’acheter des  sandalettes dans une boutique. A peine au niveau de la boutique et suite à un cri « au voleur ! », il sera arrêté par un groupe de jeunes. Ces derniers ne lui ont même pas laissé le temps de s’expliquer avant de l’asperger d’essence et le brûler vif sur la nationale n°1.

Restée sans nouvelles de lui, sa famille apprendra par la suite qu’il a subi la vindicte populaire sans ménagement.

Un drame qui a provoqué des tensions entre les deux cantons voisins. Les jeunes des deux localités s’observent pour le moment en chiens de faïence.

L’affaire serait actuellement en cours de règlement par le comité de paix et réconciliation mis en place par les autorités de la préfecture de la Kozah et dirigé par le directeur régional de l’éducation.

Pour l’heure, il est annoncé  l’interpellation et le déferrement des jeunes auteurs de cette vindicte.

Le phénomène de vindicte populaire est érigé en règle dans plusieurs localités du Togo et principalement dans la capitale. Parfois, les forces de l’ordre et de sécurité assistent impuissantes à la scène sans pouvoir s’imposer.

Source : www.togobreakingnews.info

Laisser un commentaire